Politique relative aux médias d’HSN

La politique suivante décrit l’approche adoptée par HSN et l’IRHSN pour traiter avec les médias traditionnels. Elle précise également les principes que doivent respecter les représentants des médias lorsqu’ils se trouvent sur notre propriété. La politique recommande qu’un porte-parole auprès des médias fournisse une réponse prompte et directe aux demandes des médias. La politique est en vigueur pour protéger la vie privée des patients à l’hôpital, de leur famille, du personnel, des médecins et des bénévoles. Les membres du personnel de l’hôpital ne peuvent faire de déclarations aux médias ou au public sauf de la manière décrite dans cette politique.


Lorsque les médias se trouvent à HSN :

  • On demande aux médias d’avertir le spécialiste des médias d’HSN avant de se rendre à HSN ou à l’IRHSN pour faire un reportage ou mener une entrevue. 
  • Pour protéger la vie privée des patients, le spécialiste des médias d’HSN accompagnera les médias pendant qu’ils se trouvent sur la propriété d’HSN pour interviewer le personnel, les patients et les familles. Un membre des Services de sécurité demandera aux médias de quitter les lieux s’ils n’ont pas la permission de s’y trouver ou s’ils ne sont pas accompagnés. 
  • Pour respecter la vie privée de nos patients et de leur famille, ainsi que celle de nos visiteurs, nous demandons aux médias de ne pas filmer, enregistrer (sous forme audio ou vidéo) ou documenter toute personne sur la propriété d’HSN sans qu’elle ne le sache ou sans avoir obtenu son autorisation écrite. Toute personne qui parle aux médias dans le cadre d’une entrevue sur la propriété d’HSN doit signer un formulaire de consentement d’HSN qui lui sera fournie par le spécialiste des médias d’HSN.  
  • Il peut arriver, à l’occasion, que des journalistes veuillent utiliser la propriété de l’hôpital comme toile de fond pour des entrevues télévisées. Bien que cela soit permis, on demande aux journalistes de communiquer avec le spécialiste des médias d’HSN avant d’arriver à l’hôpital afin de protéger la vie privée des patients et du personnel. On rappelle aux journalistes qu’ils ne peuvent prendre de photos, filmer ou enregistrer les membres du personnel, les patients ou les visiteurs lorsqu’ils arrivent à l’hôpital ou le quittent sans avoir obtenu leur consentement écrit. 
  • Pour des raisons de confidentialité, HSN ne peut donner de détails sur ses patients.