La maladie à virus Ebola

Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée a actualisé son plan de préparation à la maladie à virus Ebola. Horizon Santé-Nord (HSN) a été désigné comme l’un des hôpitaux du Nord-Est ontarien où l’on fait passer des examens aux personnes soupçonnées d’être atteintes de cette maladie. En ce moment, aucun cas de la maladie n’a été confirmé en Ontario ou ailleurs au Canada. Les mesures de contrôle des infections de l’établissement sont conçues afin de limiter la propagation de l’infection, de protéger nos travailleuses et travailleurs de la santé et de fournir les meilleurs soins possible aux patientes et aux patients. 

Comment HSN se prépare-t-il?

Nous prenons toutes les mesures possibles pour veiller à la santé et à la sécurité des patients, des visiteurs et du personnel. Nous avons élaboré un plan de préparation à la maladie à virus Ebola qui se fonde sur les meilleures pratiques factuelles de Santé publique Ontario et de l’Agence de la santé publique du Canada. Voici quelques-unes des mesures adoptées. 

  • Nous examinons tous les patients se rendant au Service des urgences, et ce, avant leur admission, et nous leur posons des questions sur leurs voyages et leurs symptômes. Si cela cadre avec une exposition possible à la fièvre d’Ebola, on les place immédiatement en isolement. 
  • Des mesures accrues sont en place pour traiter toute personne soupçonnée de la maladie, y compris de l’équipement de protection individuelle et le suivi de protocoles stricts indiquant un nombre restreint de fournisseurs de soins de santé pouvant traiter les patients en question et la façon de le faire, ainsi que la manière de manipuler l’équipement médical et les déchets médicaux. 
  • Des affiches à l’entrée du Service des urgences informent tous les visiteurs qui s’y rendent sur les facteurs pouvant indiquer une exposition à la maladie à virus Ebola. Si une personne répond aux critères, on lui demandera de communiquer immédiatement avec le personnel du Service des urgences. 
  • On donne actuellement la formation au personnel de première ligne sur l’utilisation appropriée de l’équipement de protection individuelle. Ses membres feront également l’objet d’un suivi dès qu’ils revêtiront et enlèveront l’équipement pour s’assurer que cela est fait correctement. Nous avons conçu deux vidéos de formation pour aider le personnel à utiliser l’équipement de façon efficace. 

Les patients se présentant au Service des urgences répondent aux critères si, au cours des trois dernières semaines

  • ils se sont rendus en Guinée, au Libéria, en Sierra Leone, en République démocratique du Congo (Afrique de l’Ouest);   
  • ils ont été en contact étroit avec une personne s’étant récemment rendue dans les pays où la fièvre d’Ebola est présente, et qui a été malade; 
  • ils ont été en contact étroit avec des chauves-souris, des rongeurs ou des primates de l’Afrique de l’Ouest; 
  • ils ont fait une fièvre ou ils en ont présentement une.   

On demande à ces patients d’utiliser le téléphone dans l’entrée du Service des urgences afin de communiquer avec le personnel pour qu’il se prépare. 


Faits sur la maladie à virus Ebola

Adapté du site de l’Organisation mondiale de la Santé 
 
Qu’est-ce que la maladie à virus Ebola?
La maladie à virus Ebola est une maladie grave, souvent mortelle, dont le taux de létalité peut atteindre 90 %. Elle touche l’homme et les primates (singes, gorilles et chimpanzés).

Elle est apparue pour la première fois en 1976, lors de deux flambées simultanées, l’une dans un village près de la rivière Ebola en République démocratique du Congo et l’autre dans une zone isolée du Soudan.

On ignore l’origine du virus Ebola mais, sur la base des données disponibles, on considère que les chauves-souris frugivores (Ptéropodidés) en sont les hôtes probables.  

Comment l’être humain est-il infecté par le virus?  
Lors de la flambée actuelle en Afrique de l’Ouest, la majorité des cas humains sont survenus à la suite d’une transmission d’une personne à l’autre. 

L’infection se produit par contact direct (par la peau lésée ou les muqueuses) avec le sang, les liquides biologiques ou les sécrétions (selles, urines, salive ou sperme) des sujets infectés. C’est aussi le cas si la peau lésée ou les muqueuses d’un sujet sain entrent en contact avec des objets contaminés par les liquides infectieux d’un malade, comme des vêtements et du linge de lit souillés, ou des aiguilles usagées.   

Quels sont les signes et symptômes typiques de l’infection?  
L’apparition brutale de fièvre, une faiblesse intense, des douleurs musculaires, des céphalées et l’irritation de la gorge sont des signes et symptômes typiques. On observe ensuite des vomissements, une diarrhée, une éruption cutanée, des troubles de la fonction rénale et hépatique et, dans certains cas, des hémorragies internes et externes.   

Les analyses de laboratoire mettent en évidence une baisse de la numération des leucocytes et des plaquettes, et une élévation des enzymes hépatiques.  

La période d’incubation, c’est-à-dire le temps écoulé entre l’infection et l’apparition des symptômes, va de 2 à 21 jours.  

Le patient devient contagieux à partir du moment où des symptômes se manifestent. Il ne l’est pas pendant la période d’incubation.  

La maladie à virus Ebola ne peut être confirmée qu’au moyen d’analyses de laboratoire.  


Quand faut-il consulter? 
Une personne qui est allée dans une zone où l’on sait qu’il y a des cas confirmés de la maladie à virus Ebola ou qui a été en contact avec un cas avéré ou suspect et qui commence à avoir des symptômes doit consulter immédiatement.  

Quel est le traitement?  
Les malades gravement atteints ont besoin de soins intensifs de soutien. Ils sont souvent déshydratés et il faut leur administrer des liquides par voie intraveineuse ou des solutions contenant des électrolytes pour la réhydratation orale. Il n’y a pas actuellement de traitement spécifique. 

Que puis-je faire? Peut-on éviter cette maladie? Existe-t-il un vaccin? 
À l’heure actuelle, il n’existe aucun médicament ou vaccin autorisé contre la maladie à virus Ebola, mais plusieurs produits sont en cours de mise au point.   


Où puis-je obtenir des renseignements supplémentaires? 
On peut obtenir plus de renseignements en consultant les sites suivants.