Dépistage du cancer du col de l’utérus

Dès l’âge de 21 ans, les femmes qui sont ou ont déja été sexuellement actives, devraient parler à leur fournisseur de soins de santé du dépistage du cancer du col de l’utérus.

Le cancer du col de l’utérus peut presque toujours être évité grâce au vaccin contre le virus du papillome humain (VPH), à des tests de dépistage réguliers et à un suivi adéquat et rapide des résultats anormaux.

Renseignements supplémentaires sur le cancer du col de l’utérus

Le col de l’utérus se trouve à l’ouverture de l’utérus.

Le cancer du col de l’utérus est causé par des infections répétées à certains types du VPH. Ce virus se transmet lors de rapports sexuels et du contact peau sur peau des parties génitales. Les infections causées par le VPH sont courantes. La plupart des hommes et des femmes sexuellement actifs auront une infection au VPH au cours de leur vie.

Le VPH est une infection transmissible sexuellement (ITS) très répandue. Dans la plupart des cas, les personnes infectées n’ont pas de symptômes. La majorité des femmes infectées par le VPH n’auront pas le cancer du col de l’utérus et peuvent lutter contre l’infection sans traitement. Toutefois, il se peut que cette infection ne disparaisse pas, ce qui peut causer un cancer du col de l’utérus.

Dépistage précoce du cancer du col de l’utérus

Le test Pap est la seule façon de dépister tôt les changements pouvant mener au cancer du col de l’utérus. Ce cancer n’est pas aussi fréquent que d’autres (comme le cancer du sein, des poumons, colorectal, etc.), mais il peut presque toujours être évité grâce à des tests de dépistage réguliers, à un suivi adéquat et rapide des résultats anormaux et à l’administration du vaccin contre le VPH.

« Dans la plupart des cas, le cancer du col de l’utérus est détecté chez les femmes n’ayant jamais passé de test de dépistage ou ne l’ayant pas passé régulièrement. Il est important que les femmes passent cet examen au moment prévu. » - Dre Amanda Hey, responsable régionale des soins primaires, Centre de cancérologie du Nord-Est

Rencontrez Shirley. Cliquez l'image ci-dessous pour entendre son histoire.

 

Qui est admissible au dépistage du cancer du col de l’utérus?

Il est recommandé aux femmes âgées de 21 à 69 ans de subir un test de dépistage du cancer du col de l’utérus tous les trois ans si elles sont ou ont été sexuellement actives. Les activités sexuelles comprennent la pénétration et les contacts intimes peau sur peau, y compris le sexe oral avec une ou un partenaire. Les femmes qui n’ont pas été sexuellement actives à l’âge de 21 ans devraient attendre de le devenir avant de subir ce test de dépistage.

À l’âge de 70 ans, ce test n’est plus nécessaire pour les femmes qui l’ont subi régulièrement et dont les résultats ont été normaux à trois reprises ou plus au cours des dix dernières années.

Où peut-on subir un test de dépistage du cancer du col de l’utérus?

Pour vous faire tester, prenez rendez-vous avec votre fournisseur de soins de santé. Certaines cliniques sans rendez-vous offrent le test Pap.

Si vous n’avez pas de fournisseur de soins de santé comme un médecin de famille ou une infirmière praticienne, cliquez ici pour en trouver un.

Comment le test Pap se déroule-t-il?

Le test Pap est un examen de dépistage simple qui peut aider à prévenir le cancer du col de l’utérus en détectant les changements anormaux des cellules du col de l’utérus. Toutefois, il NE PERMET PAS de dépister d’autres cancers des organes reproducteurs comme le cancer des ovaires ni les infections transmissibles sexuellement comme la chlamydia, la gonorrhée et le virus de l’immunodéficience humaine (VIH).

Le fournisseur de soins de santé insère un instrument appelé spéculum dans le vagin afin d’examiner le col de l’utérus. Il prélève un échantillon de cellules du col à l’aide d’une petite brosse et l’envoie à un laboratoire qui l’analysera à l’aide d’un microscope.

Comment se préparer pour un test Pap?

  • Fixez un rendez-vous à un moment où vous n’êtes pas menstruée. Si ce n’est pas possible, présentez-vous quand même à votre rendez-vous.
  • N’ayez pas de rapports sexuels, n’utilisez pas de tampons ni de douche vaginale et ne mettez pas de crème ou de médicaments dans votre vagin au cours des 48 heures précédant l’examen.

Que se passe-t-il après le test Pap?

Votre fournisseur de soins de santé et vous recevrez une lettre vous informant des résultats du test.

Si les résultats du test Pap sont normaux, vous recevrez un rappel dans trois ans vous informant que vous devez subir un autre test de dépistage.

Il faut parfois faire d’autres tests. Cela ne signifie pas que vous avez un cancer du col de l’utérus. La plupart des femmes devant subir d’autres tests n’ont pas le cancer.

Ce que vous pouvez faire

  • En Ontario, le vaccin contre le virus du papillome humain (VPH) est offert aux filles et aux femmes âgées de 9 à 45 ans, ainsi qu’aux garçons et aux hommes âgés de 9 à 26 ans. Il est offert gratuitement aux filles et aux garçons de 7e année dans le cadre d’un programme de vaccination dans les écoles financé par le gouvernement.
  • Les filles et les garçons qui ne reçoivent pas la série complète de vaccins contre le VPH en 7e année peuvent recevoir ce vaccin gratuitement jusqu’à la fin de la 12e année.
  • Le vaccin contre le VPH est sans danger. Il a été approuvé par Santé Canada et son utilisation est recommandée par le Comité consultatif national de l’immunisation. Il a également été approuvé dans plus d’une centaine de pays et plus de 175 millions de doses ont été distribuées dans le monde.
  • Il ne faut pas oublier que, même si elles ont été vaccinées, les femmes qui sont ou ont été sexuellement actives doivent subir un test Pap. De plus, il est recommandé d’utiliser un condom afin de réduire le risque d’exposition au VPH et à d’autres infections transmissibles sexuellement.

Pour plus de renseignements sur le dépistage du cancer du col de l’utérus, cliquez ici.