Renseignements importants sur la COVID-19 / Important information on COVID-19!

Nous demandons à tous les patients et visiteurs qui se présentent à HSN de porter un masque en tant que mesure supplémentaire pour réduire la propagation des microbes et protéger les patients vulnérables. Les masques fabriqués à la main ne sont PAS acceptables. Si vous venez à HSN comme patient ou partenaire de soins, vous recevrez un masque approuvé par l’hôpital que vous devez porter pendant la durée de votre visite pour assurer votre sécurité et celle des autres patients ou partenaires de soins, du personnel, des médecins, des apprenants et des bénévoles.

Les patients subissant une intervention qui exige d’enlever le masque doivent garder celui-ci à portée de la main pour être capable de le remettre après l’intervention.

Avant de venir à l’hôpital, veuillez consulter notre page d’information sur la COVID-19 où vous trouverez des mises à jour régulières.

Tag

Chez les femmes en Ontario, le cancer le plus souvent diagnostiqué est le cancer du sein. Toutefois, le nombre de femmes qui meurent des suites d’un cancer du sein a baissé de plus de 30 % au cours des deux dernières décennies. Ce fait est attribuable à l’amélioration des traitements disponibles et au plus grand nombre de femmes participant à un programme de dépistage. 

Les tests de dépistage permettent de détecter des changements dans le sein bien avant l’apparition des symptômes. Le dépistage comprend une mammographie, une radiographie du sein obtenue par son exposition à une faible dose de radiation. Aucun test de dépistage n’est fiable à 100 %. En Ontario, le programme de dépistage est le Programme ontarien de dépistage du cancer du sein (PODCS).

Emplacement des centres de dépistage du PODCS

Il y a 12 sites du Programme ontarien de dépistage du cancer du sein dans le Nord-Est de l’Ontario. Pour trouver le centre le plus près de vous cliquer ici ou appelez le numéro sans frais du PODCS        1 800 668-9304.

Ce que vous pouvez faire

1. Un mode de vie sain peut réduire votre risque de cancer du sein:

     • Gardez un poids-santé, surtout après la ménopause.

     • Soyez physiquement active.

     • Si vous consommez de l’alcool, ne buvez pas plus d’une boisson alcoolisée par jour.

     • Ne fumez pas et évitez la fumée secondaire.

     • Si vous êtes sous hormothérapie, limitez la durée de ce traitement. 

2. Surtout, faites-vous examiner. Une mammographie régulière, généralement donnée aux deux ans, est la meilleure mesure proactive pour la santé du sein que peuvent prendre les femmes de 50 à 74 ans qui sont à risque moyen.  


Des progrès au bénéfice des patients atteints du cancer de la prostate

Le 19 avril 2007                                 Pour diffusion immédiate
 
Des progrès au bénéfice des patients atteints du cancer de la prostate
 
Sudbury --- Au Programme régional de cancérologie (PRC) de l’Hôpital régional de Sudbury Regional Hospital (HRSRH), on offre une nouvelle procédure aux patients atteints d’un cancer de la prostate précoce. Cette implantation de grains radioactifs dans la prostate entraîne une amélioration des soins aux patients en réduisant de façon importante le temps total consacré aux traitements.  
 
« Seuls six établissements ontariens offrent cette procédure, dont le nôtre, le seul à le faire dans le Nord-Est. Auparavant, les patientes et patients devaient se rendre à Toronto. Pour certaines personnes, il peut s’agir d’une autre solution remplaçant la chirurgie ou la radiothérapie administrée à l’extérieur du corps. Nous sommes donc fiers de pouvoir offrir ce traitement plus près du domicile des gens », indique Bertha Paulse, vice-présidente du PRC.  
 
Le programme, que dirige la Dre Julie Bowen, directrice médicale de la Radiothérapie, et le Dr Randy Bissett, radio-oncologue, est le fruit d’un énorme travail de consultation avec des urologues et une équipe d’anesthésistes, de physiciens médicaux, de dosimétristes, d’infirmières et de radiothérapeutes.  
 
La première procedure fut complétée avec succès en novembre 2006.« C’est surtout avantageux puisque ces personnes n’ont qu’à se présenter à trois rendez-vous pour qu’on procède à l’implantation des grains radioactifs. S’ils subissaient une radiothérapie externe, les patients devraient plutôt prendre de 35 à 40 rendez-vous », explique la Dre Julie Bowen.