Ma première visite

 

Chaque personne qui vient recevoir un traitement au centre est un patient unique. Elle a aussi une consultation avec le radio-oncologue dans le cadre de l’approche multidisciplinaire du Programme régional de cancérologie. Une série d’examens diagnostiques peut être recommandée pour aider le radio-oncologue à comprendre le type et l’étendue du cancer et déterminer si une radiothérapie s’impose. La radiothérapie peut être utilisée seule ou en combinaison avec d’autres traitements, comme la chimiothérapie et la chirurgie. Si la radiothérapie s’impose, le radio-oncologue organisera une séance pour la planifier.
 
Préparation de la radiothérapie
Plusieurs étapes peuvent être nécessaires avant de commencer la radiothérapie. Par exemple, certains types de traitement dans la région de la tête et du cou peuvent exiger une évaluation par notre dentiste. Dans certains cas, le radiothérapeute conçoit des accessoires comme un oreiller de support ou un masque facial qui servent à immobiliser et à soutenir les patients pendant le traitement.

Simulation CT

À la première visite, un radiothérapeute conduira le patient dans la salle d’attente de la simulation CT et lui expliquera en quoi consistera la séance de planification. Le simulateur n’est pas un appareil de traitement mais un tomodensitomètre de diagnostic utilisé pour planifier la radiothérapie. Le patient peut déjà avoir eu une tomodensitométrie aux fins de diagnostic, mais la simulation est nécessaire pour déterminer précisément la zone à traiter. Le radiothérapeute installera le patient exactement dans la position qui sera utilisée pour les traitements. À l’aide des renseignements anatomiques fournis par la tomodensitométrie, le radio-oncologue visualisera les zones proposées de traitement sur un moniteur d’ordinateur et adaptera la radiothérapie pour répondre aux besoins particuliers du patient. Il établira soigneusement la dose pour optimiser le traitement de la tumeur tout en évitant le tissu normal environnant. Ce processus prend habituellement entre 15 et 45 minutes. Si le plan de traitement est complexe, plusieurs tomodensitométries peuvent être nécessaires.
 
Avec la permission du patient, après la tomodensitométrie, le thérapeute pourra faire des marques sur sa peau. Il utilisera pour cela un marqueur qui résiste à l’eau pour les traitements de courte durée ou des marques permanentes, c.-à-d. de minuscules tatouages, pour les traitements s’échelonnant sur plus d’une semaine. S’il faut porter un masque facial pour le traitement, les marques seront faites sur le masque plutôt que sur la peau du patient.
 
Après la simulation, le radio-oncologue examinera et approuvera le plan, et l’équipe de traitement effectuera les calculs finals du traitement. Certains patients peuvent commencer le traitement le jour de la simulation alors que d’autres peuvent devoir attendre qu’un plan complexe informatisé soit créé.

Radiothérapie